CLASSIFICATIONS

Les meilleurs bassistes de tous les temps : le Top 15

Le célèbre magazine Rolling Stone a établi plusieurs classements dans le domaine de la musique, des meilleurs premiers albums aux meilleures chansons : parmi ces classements, il ne pouvait manquer celui des meilleurs bassistes.

Parfois, le rôle de la guitare basse finit par être sous-estimé, bien qu'elle soit fondamentale avec la batterie pour créer le rythme. Et certains riffs de basse sont restés dans l'histoire en définissant le caractère de certaines chansons historiques comme "Come Together". 

Rolling Stone ne s'est pas basé uniquement sur les capacités techniques et objectives pour établir son classement, mais a pris en compte l'impact des bassistes sur la culture musicale et l'évolution de cet instrument : nous le répétons toujours, il n'y a rien de plus subjectif que la musique et chacun a ses propres goûts et préférences.

Getty Images, Wikimedia Commons
Les meilleurs bassistes de tous les temps : le Top 15
Rolling Stone a établi de nombreux classements, des meilleurs albums aux meilleures chansons : parmi eux, il ne pouvait manquer celui des meilleurs bassistes. Le rôle de la guitare basse risque parfois d'être sous-estimé, alors qu'il est crucial, avec la batterie, pour créer le rythme. Pour établir ce classement, Rolling Stone ne s'est pas basé uniquement sur les compétences techniques et objectives, mais a pris en compte l'impact des bassistes sur la culture musicale et l'influence qu'ils ont eue sur l'évolution de cet instrument. Nous le répétons toujours, il n'y a rien de plus subjectif que la musique et chacun a ses propres goûts et préférences !
Getty Images
15. Donald “Duck” Dunn (1941-2012)
Membre du groupe Booker T. & the MG's et plus tard du Blues Brothers Band, Donald Dunn apparaît également dans le célèbre film "The Blues Brothers" et dans sa suite tournée 18 ans plus tard. Sa prestation au Live Aid, où il a joué "Layla" avec Eric Clapton et Phil Collins, est également restée célèbre.
Getty Images
14. John Paul Jones (1946)
John Paul Jones est le bassiste et claviériste historique de Led Zeppelin, mais grâce à ses compétences reconnues, il a été très tôt sollicité en tant que musicien de studio et arrangeur. Jones a rencontré Jimmy Page lors de l'enregistrement du premier album de Jeff Beck, "Truth".
Getty Images
13. Stanley Clarke (1951)
L'un des bassistes les plus influents des années 1970 et au-delà, M. Clarke a remporté cinq Grammy Awards, trois en tant qu'artiste solo, un avec le Stanley Clarke Band et un avec Return to Forever.
Getty Images
12. Willie Dixon (1915-1992)
Musicien bien connu du légendaire label Chess Records, Willie Dixon a été l'une des figures de proue de la naissance du Chicago Blues. Avec ses chansons, Dixon a inspiré tant de futurs artistes de rock et de hard rock qu'il a été intronisé en 1994 au Rock and Roll Hall of Fame dans la catégorie "Early influences" pour l'influence que son travail a eue sur la musique ultérieure.
Getty Images
11. Phil Lesh (1940)
Phil Lesh, bassiste historique du Grateful Dead, l'un des groupes qui a le plus remodelé le son des groupes de rock, se trouve juste à côté du Top 10. À l'école, Phil Lesh jouait de la trompette et du violon et aimait la musique classique, mais il s'est mis à la basse après avoir rejoint les Warlocks, le groupe qui a précédé le Grateful Dead.
Getty Images
10. Ron Carter (1937)
Ron Carter est un contrebassiste éclectique qui a expérimenté différents genres musicaux tout au long de sa très longue carrière, tout en restant fortement associé au jazz. Ron Carter a également remporté un Guinness World Record en tant que contrebassiste le plus enregistré de l'histoire du jazz.
Getty Images
9. Paul McCartney (1942)
Dans la seconde moitié des années 1960, Paul McCartney a commencé à maîtriser la guitare basse, améliorant plusieurs des chefs-d'œuvre des Beatles tels que "Come Together", "Lucy in the Sky With Diamonds" et "A Day in the Life". Pourtant, McCartney a révélé plus tard qu'il ne voulait pas jouer de cet instrument à l'époque des Fab Four : "Personne ne voulait jouer de la basse. En tout cas, personne ne voulait en jouer à l'époque", a déclaré Paul dans une interview.
Chris Hakkens, Wikimedia Commons
8. Jaco Pastorius (1951-1987)
La carrière de Jaco Pastorius a été très courte, ce qui ne l'a pas empêché d'être considéré comme un révolutionnaire dans le monde de la guitare basse et dans l'univers de la musique en général, en particulier dans le genre fusion. Grâce à son style particulier, il a redéfini le concept de la basse électrique, la faisant passer de l'arrière-plan au rôle principal dans ses compositions.
blu-news.org, Wikimedia Commons
7. Larry Graham (1946)
Membre historique du groupe de funk Sly & the Family Stone, Larry Graham est considéré comme l'un des pionniers de la technique du slapping (certains pensent qu'il a été le premier à utiliser le slapping). La musique et le rythme sont des talents innés dans la famille Graham : Larry est l'oncle paternel d'Aubrey Graham, le célèbre rappeur Drake.
Getty Images
6. Jack Bruce (1943-2014)
Jack Bruce était l'un des trois membres historiques de Cream, avec Eric Clapton et Ginger Baker. Jake Bruce était également considéré comme un révolutionnaire dans l'utilisation de la guitare basse, mettant l'accent sur son utilisation en tant qu'instrument complémentaire.
Getty Images
5. Carol Kaye (1935)
Dans l'histoire, peu de bassistes ont été aussi prolifiques que Carol Kaye, qui a participé à environ dix mille séances d'enregistrement. Quelle que soit la chanson que vous écoutez, la probabilité de tomber sur un morceau joué par Carol est très élevée : de "Somethin' Stupid" de Frank et Nancy Sinatra à "La Bamba" de Ritchie Valens (où elle joue de la guitare acoustique), elle a également collaboré à de nombreuses bandes originales, dont celle de "Mission Impossible". Carol Kaye figure également au générique de nombreuses chansons de Simon & Garfunkel, ainsi que sur les albums "Pet Sounds" des Beach Boys et "Freak Out !" de Frank Zappa.
Getty Images
4. Bootsy Collins (1951)
Les capacités musicales et le style excentrique de Collins ont contribué à une évolution significative du genre funk. Bootsy Collins est d'ailleurs considéré comme un modèle pour de nombreux autres bassistes de la nouvelle génération.
Getty Images
3. John Entwistle (1944-2002)
Avec son solo dans "My Generation", le bassiste historique des Who a attiré l'attention de nombreux jeunes et, à partir de ce moment, John Entwistle est devenu l'un des modèles pour tous ceux qui voulaient essayer et apprendre à jouer de la basse. John a également contribué à faire de la basse un instrument soliste et pas seulement un instrument d'accompagnement.
Getty Images
2. Charles Mingus (1922-1979)
Charles Mingus est considéré comme l'un des plus grands musiciens de tous les temps, ayant collaboré avec les musiciens de jazz les plus talentueux de son époque, tels que Louis Armstrong, Duke Ellington, Charlie Parker, Dizzy Gillespie et Herbie Hancock. Charles aimait se décrire comme un "génie fou et en colère" et ces caractéristiques se reflètent parfaitement dans sa musique.
Experimento69, Wikimedia Commons
1. James Jamerson (1936-1983)
En tête de la liste des meilleurs bassistes de tous les temps établie par Rolling Stone figure James Jamerson, un musicien qui a contribué au succès du label Motown. En tant que musicien de session, Jamerson a enregistré de nombreux succès pour Stevie Wonder, Diana Ross, The Miracles, Marvin Gaye, The Jackson 5 et The Supremes. Grâce à ses techniques innovantes, la basse électrique s'est également imposée dans le monde de la musique pop.
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.